Livraison offert en point relais dès 50€ d'achats TTC !

L’adoption de l’impression 3D avec Ultimaker chez MERCK

Un tournant décisif pour la production de médicaments

MERCK, entreprise emblématique de la science et de la technologie située en Alsace, a révolutionné son processus de production.

Spécialisée dans la fabrication d’ensembles de bagues avec connectiques en usage unique pour la production de médicaments, MERCK s’est récemment tournée vers l’impression 3D pour améliorer l’efficacité de ses opérations.

merck-logo

Problématiques antérieures à l’adoption de l’impression 3D

Avant de se lancer dans l’impression 3D, MERCK produisait des pièces pour la production, des gabarits de machines et des prototypes pour de nouvelles machines. Les matériaux utilisés étaient principalement du plastique, du POM et de l’Ertalyte, choisis pour leurs propriétés de durabilité et de résistance. Cependant, ce processus traditionnel présentait des défis considérables. Le temps de fabrication était long et dépendait fortement des fournisseurs, variant entre deux semaines et deux mois. De plus, le coût de production était significatif, s’échelonnant entre 200 et 2000 € par pièce.

Pourquoi l’impression 3D?

Afin de résoudre ces problèmes, MERCK a décidé d’adopter la technologie de l’impression 3D.

Le but était de réaliser des gains de temps de production significatifs, avec des pièces réalisées en quelques heures, et de réduire considérablement les coûts, avec un prix par pièce variant entre 5 et 30 €.

MERCK avait déjà eu une expérience positive avec deux imprimantes 3D de la marque Ultimaker sur son site de production, ce qui a facilité cette décision.

Avantages de l’impression 3D chez MERCK

L’impression 3D a apporté à MERCK une simplicité d’impression, un gain de temps et une réduction drastique des coûts de fabrication.

Les pièces prototypes et les gabarits peuvent être produits rapidement, améliorant ainsi la flexibilité et l’efficacité de la production.

Les logiciels Solidworks et CURA, associés à une clé USB pour le pilotage, permettent une gestion et un suivi faciles des imprimantes.

L’utilisation du filament dans l’impression 3D

Dans le cadre de ce nouveau processus, MERCK utilise des filaments en PLA, PLA tough, ABS et PETG.

Ces matériaux offrent une performance impressionnante, surpassant les matériaux traditionnellement utilisés.

Les pièces imprimées en 3D présente de nombreux avantages par rapport aux matériaux utilisés précédemment dans le procédé conventionnel, notamment en termes de résistance et de durabilité.

Perspectives futures

En ce qui concerne l’avenir, MERCK a déjà investi dans trois imprimantes 3D Ultimaker S5 sur son site. Cette adoption témoigne de l’engagement de l’entreprise envers cette technologie innovante, malgré l’absence de plans immédiats pour l’acquisition de nouvelles machines.

L’impression 3D a permis à MERCK de surmonter les défis de production traditionnels et de réaliser d’importants gains d’efficacité et de coût. Toutefois, bien que l’entreprise n’ait pas identifié de besoins supplémentaires pour le moment, elle reste ouverte à l’évolution future de la technologie d’impression 3D et à son potentiel d’amélioration continue de la productivité et de l’efficacité.

Au vu des avantages déjà constatés, l’impression 3D est susceptible de jouer un rôle de plus en plus important dans l’industrie pharmaceutique. Chez MERCK, l’avenir pourrait voir une augmentation de l’utilisation de cette technologie, à mesure que de nouvelles applications et améliorations technologiques deviennent disponibles.